« [Concours] LEGO Super Armure de Clay + Sachet de Nexo Powers à gagner | Page d'accueil | [Concours/Résultat] 5 jeux Pang Adventures & 3 jeux SpellSpire – PS4 / PSVita »



15/06/2017

[Compte-rendu] Digital Game & Manga Show 2017 – Strasbourg


DGMS.pngCette année encore, j’étais présent à la 3ème édition du Digital Game & Manga Show qui a eu lieu les 10 et 11 juin. Si le premier jour j’y étais seul, le dimanche c’est avec l’ami aquab0n que l’on a passé une partie de la journée au salon.

Avec aquab0n nous avons testé les jeux sur place le dimanche (j’y reviendrais), mais le samedi a été tout autre pour moi car j’ai eu la chance de pouvoir présenter mon jeux "TETRA : Save the Tetras" sur le stand du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg car il avait été sélectionné pour l’Indie Game Contest de l’année dernière. 4 jeux parmi les 16 sélectionnés de la compétition étaient présents dont le mien.

DSC05540.JPG DSC05539.JPG

A côté de la réalité virtuel présentée par l’équipe du festival (que je remercie de l’invitation et de l’accueil), j’ai donc pu toute la journée faire tester mon jeu afin d’obtenir des retours (qui ont été bons) et leur donner envie de télécharger mon jeu – qui je le rappelle est gratuit sur android. J’avais déjà pu le faire lors du festival l’année dernière, mais là il y avait bien plus de monde et ce fut fort agréable bien que fatiguant…

Le dimanche j’ai donc profité du salon pour tester les jeux et voir les autres choses que réservait le salon. Je ne rentrerais pas dans le détail pour les nombreux youtubeur présents, car je ne les connais pas, mais il y avait toujours du monde et cela semble plaire à un certain public (plutôt jeune), ni sur les diverses et intéressantes activités de la cultures japonaises (Aikido, origami…) et les très nombreuses boutiques (plus du tiers de la surface), mais sur les jeux.

DSC05537.JPG DSC05556.JPG

Coté jeux, Ludus Académie était encore présent avec le Pixel Museum (ce sont les même personnes) pour présenter du rétro-gaming. Mention spécial pour Asmodee qui était présent avec un grand stand et surtout un grand nombre de jeux de société. Même si je n’ai pas eu le temps d’y passer, c’est très agréable de voir que le j2s a toujours du succès au milieu des jeux vidéo.

Pas de Xbox à l’horizon, Microsoft était absent. Mais Nintendo était là avec sa Switch (que j’ai pu essayer pour la première fois avec BomberMan) et tous ses jeux récents. Sony était aussi présent avec la PS4 et le PSVR. Farpoint était testable en PSVR avec le fusil. Sur PS4 beaucoup de jeux plutôt récents (Horizon Zero Dawn, Wipeout, Nioh…) et surtout le prochain Gran Turismo en exclusivité. Warner proposait aussi des jeux sur PS4 dont Injustice 2, mais surtout Cars 3 qui était testable 1 mois avant sa sortie (et qui m’a bien plu).

DSC05522.JPG DSC05526.JPG

Mais c’est surtout sur les stands des jeux indépendants que l’on a passé le plus de temps. Ca a été l’occasion de tester les jeux, mais aussi de parler directement avec les développeurs, ce qui est toujours agréable. Surtout que tous ont été accessibles et avaient envie de partager autour de leur jeu. Une compétition a même eu lieu (avec un jury de professionnel) pour départager les jeux indé présents et c’est Koloro qui a gagné. Je vais donc parlé de ce jeu en premier.

Même si je connaissais déjà Koloro depuis l’Indie Game Contest 2016 de Strasbourg car il était sélectionné en même temps que mon jeu, j’ai pu voir les nouveautés et essayer le mode 2 joueurs avec aquab0n. Malgré un gameplay simple (un seul bouton), Koloro est un jeu de plateforme très bon avec beaucoup de mécaniques de jeu. Un titre à suivre avec une sortie sur Steam prévue pour la fin de l’année.  

DSC05527.JPG DSC05528.JPG

Développé à Strasbourg, Mr Paf est un jeu de réflexion/aventure qui nous met dans le peau d’un gros bras qui pousse des piliers afin de résoudre des énigmes pour progresser. Un des gros points forts est que les mêmes piliers peuvent servir à résoudre plusieurs énigmes. La difficulté était parfois un peu élevée dans la démo (un donjon qui ne sera surement pas au début du jeu), mais cela sera revu.

Vridnix est un Super Meat Boy Like, avec un héro qui veux sauver le monde pour la gloire grâce à son pouvoir qui fait pivoter le monde. Mais ce pouvoir est destructeur pour les autres. Pour nous, c’est la particularité du titre qui le fait s’éloigner des autres jeux du genre tout en ajoutant une difficulté supplémentaire. 

DSC05530.JPG DSC05532.JPG

Robothorium est un RPG avec combat au tour par tour (dans la ligné de Dungeon Rusher – le précèdent titre du studio) dans un monde rempli de robot. Très agréable, mais il faut plus de temps pour que l’on voit toutes les différences avec Dungeon Rusher (que je conseil si vous ne connaissez pas).

Kroma Twist est un jeu de réflexion basé sur des cubes à colorer. Il faut colorer tout le niveau d’une même couleur en un nombre de coup limité en procédant par groupe de couleur. Sympathique, mais peut-être un peu trop classique. A voir dans les niveaux supérieurs, sachant que le jeu est dispo gratuitement sur iOs et android. 

DSC05533.JPG DSC05534.JPG

Golem Rage est un runner/beat’em all, soit un mélange de genre particulier. Bien bourrin, le jeu est intéressant avec un système de combat et d’esquive des ennemis (de divers types) qui se présentent sur le chemin. Attaque simple, de masse ou en mode rage qui explose ceux qui osent venir devant, les possibilités sont multiples dans ce jeu défoulant. 

We All End Up Alone est le jeu qui m’a le plus surpris. Difficile de dire si c’est en bien ou en mal. Le jeu nous met dans la peau d’un malade du cancer qui la journée à des échanges remplis d’émotion avec sa famille et fais quelques activités selon sa forme, et le soir fais d’étrange rêves selon ce que l’on a fait la journée. Très étonnant, même si la démo était trop courte pour vraiment ressentir ce que le jeu peut donner, cela donne envie d’en voir plus. 

DSC05542.JPG DSC05554.JPG

Bref, un salon intéressant par certains points (jeux indépendants, jeux de société, culture japonaise), mais péchant encore une fois sur le jeux vidéo (autres que les indépendants) avec des bornes qui semblaient encore moins présentes que l’année dernière. On espère forcement revoir le salon l’année prochaine avec encore plus d’ambition et de surprises (et pas que des youtubeurs…).

DSC05519.JPG DSC05538.JPG 

DSC05541.JPG DSC05555.JPG

DSC05544.JPG DSC05545.JPG

Écrire un commentaire