« Mise à jour PSStore - 30 mai | Page d'accueil | [Concours/Résultat] 2 bons d’achat de 30€ chez rueduteeshirt.com à gagner »



31/05/2017

[Test] World to the West – PS4


World_to_the_West_PS4_logo.jpgDéveloppé par Rain Games à qui l’on doit Teslagrad sur PS4 et PSVita, World to the West est un jeu d’action/aventure/exploration dans l’univers de Teslagrad disponible en boîte et en téléchargement pour 25€.

Dans la peau de 4 personnages bien différents : une jeune Teslamancienne (de l’univers de Teslagrad), un garçon, une exploratrice chevronnée et un malabar - ayant chacun leur motivation et leur histoire - nous devons découvrir les secrets de l’ouest. Rassemblés par une vielle femme énigmatique, la coopération entre les personnages est indispensable pour que tous arrivent à leur fin.

World_to_the_West_PS4_4.jpg World_to_the_West_PS4_2.jpg

Même si il faut plusieurs heures de jeu avant d’avoir accès aux 4 personnages en même temps, il faut passer d’un personnage à l’autre pour résoudre les énigmes et progresser. On commence d’abord par la Teslamancienne (ce qui donne encore plus de lien avec le jeu précèdent), puis on obtient un second personnage, qui sont ensuite remplacés par les 2 autres et après on jongle entre un seul personnage et des couples différents, ce qui casse totalement la monotonie qui pourrait s’installer dans ce genre de jeu.

Chaque personnage à ses capacités propres et on en obtient de nouvelles au fur et à mesure du jeu : la Teslamancienne peut de téléporter et tirer des boules d’énergie… le garçon peut passer dans des petites portes, creuser et transformer l’eau en glace pour avancer… l’exploratrice peut utiliser son écharpe pour passer des gouffres et contrôler les animaux… le malabar peut casser des portes et grimper des buttes…

World_to_the_West_PS4_5.jpg World_to_the_West_PS4_9.jpg

Bref de nombreuses capacités qu’il faut absolument combiner pour résoudre les diverses énigmes, pour combattre les différents boss que l’on croisera tout au long du jeu, mais aussi pour découvrir les nombreux secrets du jeu (qui donnent les trophées) pour comprendre le monde étrange du jeu.

Et le monde est plutôt grand et surtout bien pensé. On passe et repasse parfois aux mêmes endroits avec d’autres personnages, donc différemment car chacun a ses propres pouvoirs, pour aller découvrir une autre partie du monde qui est sur 2 niveaux, puisque presque partout il y a un sous-sol donnant accès à plus de choses et surtout plus d’exploration et d’énigmes. Et pourtant on ne se sent jamais perdu.

World_to_the_West_PS4_6.jpg World_to_the_West_PS4_8.jpg

Fini la 2D dessiné à la main, World to the West est en 3D avec une vue isométrique. C’est forcément différent de Teslagrad, mais cela reste très joli avec un style un peu cartoon. La musique accompagne parfaitement les personnages tout au long du jeu.

Avec un level design plus que réussi combiné à des personnages très différents, World to the West est une vrai réussite. Même si il y a des passages un peu compliqué (surtout des boss), le jeu se fait facilement et surtout avec beaucoup de plaisir. Tout comme Teslagrad, c’est un jeu à ne pas rater.

Note5.png

Écrire un commentaire