« Mise à jour PSStore - 07 mars | Page d'accueil | Mise à jour PSStore - 14 mars »



13/03/2017

[Test] Gravity Rush 2 – PS4


Gravity_Rush_2_logo_ps4.jpgDéveloppé par Sony Japon, Gravity Rush 2 est évidement la suite de Gravity Rush - sorti à l’origine sur PS Vita en 2012 (et porté sur PS4 dans une version Remastered l’année dernière). Le concept n’a pas changé, c’est toujours un jeu d’action aventure où l’on maîtrise la gravité afin de voler et arpenter le monde dans tous les sens.

Nous contrôlons toujours Kat, la reine de la gravité dans une aventure qui fait suite au premier épisode. Si, au début, nous sommes dépourvu de pouvoir, nous les retrouverons en cours d’aventure, tout comme Raven (l’ancienne rivale de Kat du premier épisode) qui combattra à nos côtés pour affronter de nouveaux dangers et sauver l’univers.

Si vous avez joué au premier, vous ne serez pas perdu dans ce nouvel épisode, car le gameplay est identique ou presque. Il y a certes quelques ajouts, mais rien de révolutionnaire. On contrôle la gravité pour se déplacer, mais aussi pour combattre de manière efficace les ennemis et boss du jeu. D’ailleurs, malgré une incohérence scénaristique, il faudra une nouvelle fois améliorer ses pouvoirs de base au cours du jeu alors qu’ils étaient au maximum à la fin du premier.

 

C’est tout de même logique (d’un point de vue game design), car cela permet à ceux n’ayant pas fait le premier de ne pas être perdu et de maitriser les pouvoirs de Kat au fur et à mesure (Il n’est d’ailleurs pas obligatoire d’avoir fait le premier pour comprendre l’histoire, même si c'est mieux). Le jeu se prend donc en main facilement (aussi facilement que le remaster sur PS4, donc plus que sur Vita selon moi), même si il est toujours un peu difficile de bien maitriser les trajectoires de vols de Kat, surtout dans certains défis.

Car encore une fois, il n’y a pas que l’histoire principale à faire, mais beaucoup d’autres choses. Des missions annexes d’abord, bien que celles-ci ne soient pas toujours très intéressantes (comme par exemple transporter un objet d’un point A à un point B), elles ont le mérite de faire gagner des gemmes (pour améliorer ses pouvoirs) et parfois d’en apprendre un peu plus sur le monde où l’on se trouve. Et des défis ensuite, qui permettent aussi de gagner des gemmes, mais qui comme dans le premier sont souvent difficiles tant que l’on a pas améliorer Kat au maximum ou presque.

 

Techniquement, Gravity Rush 2 est plus jolie que le remaster avec une modélisation et des textures plus poussées que le premier (héritage de la PS Vita), mais c’est surtout les îles flottantes (non pas celles à manger !) qui impressionnent et rendent le jeu encore plus poétique. Bonne surprise, le jeu gagne en verticalité, car on découvre au cours de l’aventure que des îles se trouvent au-dessus et au-dessous des îles principales, il faudra donc voler entre ces niveaux physiques et sociaux (les pauvres en bas dans le brouillard et les riches en haut près du soleil…) dont le scénario se sert habilement.

Bien que Gravity Rush 2 n’est pas une révolution par rapport au premier, cela reste un bon jeu qui demande de la maîtrise (la gestion de la gravité n’est pas toujours facile), mais qui reste accessible. La direction artistique et l’histoire nous emmène agréablement dans le monde étrange de Kat qui n’a pas perdu de son charisme.

Note4.png

Les commentaires sont fermés.