« Mise à jour PSStore - 20 septembre | Page d'accueil | [Avis] Funky 3D faces – LEGO Compatible »



24/09/2016

[Test] No Man’s Sky – PS4


No_Man_s_Sky_logo.jpgAttendu par beaucoup, No Man’s Sky de Hello Games est sorti en Août sur PS4 (et PC). Je n’ai pas vraiment suivi le jeu lors de son développement, donc mon avis ne sera pas fausser pas les promesses à priori non tenues des développeurs, mais uniquement sur le jeu tel qu’on peut y jouer. 

Après un crash, notre personnage se réveille près de son vaisseau en mauvais état sur une planète inconnue. Le but est donc de le réparer pour se lancer dans l’exploration de cet univers et des nombreux autres disponibles afin de, heu… C’est l’un des gros défaut du jeu, l’histoire. Certes on sait qu’il faut rejoindre le centre de l’univers (mais pas pourquoi) et qu’il y a une histoire lié à l’Atlas, mais cela reste trop faible et donne peu envie de progresser dans l’histoire.

Du coup on se lance dans l’exploration en récupérant divers matériaux sur la planète où l’on se trouve (il y en a plus de 18 trilions, donc de fortes chances que l’on soit le premier à l’explorer) afin de réparer le vaisseau en écoutant les consignes que l’on nous donne - sans vraiment réfléchir. C'est d'ailleurs le cas à plusieurs moments on doit créer ce que l’on nous demande pour pouvoir progresser!

Le soucis est qu’il faut réussir à trouver ces ressources sur les planètes où l’on se trouve (ce n’est pas forcément le plus dur), mais on se trouve confronté au second gros défaut du jeu (qui est en fait le plus génant), l’inventaire. Que ce soit sur nous ou dans notre vaisseau, l’inventaire est toujours trop petit. Il est possible (et recommandé) d’améliorer celui de notre combinaison en explorant et en trouvant des capsules, et aussi de changer de vaisseau (à des prix souvent exorbitants, obligeant à explorer encore et encore pour revendre).

Le pire est que, pour finir le jeu, il faudra une dizaine d’emplacements réservés pour des items particuliers. Ce soucis d’inventaire est le premier point cité par beaucoup, cela oblige à faire des allers-retours au comptoir de vente et nous fait perdre du temps pour rien. Je ne comprends pas pourquoi les développeurs n’ont pas changer cela…

Autre défaut plus léger, les graphismes. Pourtant je ne suis pas du genre à râler pour cela, mais le clipping est très important et constant surtout en vaisseau, changeant l’apparence de la planète en volant (parfois des montagnes se changent en simple colline avec 2-3 pierres volantes! Pourtant le jeu est tout de même joli, même si toutes les planètes (générées procéduralement) se ressemblent un peu au final.

Pourtant le jeu n’est pas mauvais, collecte de ressources, rencontre avec des vies extra-terrestres, combats spatiaux (même si il ne sont pas exceptionnels), et surtout exploration et identification des espèces… Il y a de quoi faire, mais malheureusement cela devient vite répétitif et ce n’est pas l’histoire presque inexistante qui donne envie de jouer. J’ai d’ailleurs passé plus de temps à explorer et collecter des ressources pour les vendre afin de m’acheter un super vaisseau que de suivre l’histoire.

Au final, No Man’s Sky n’est pas mauvais mais ce n’est pas le hit attendu (et je ne parle même pas de ce que les développeurs ont pu promettre qui n’est pas dans le jeu). Contrairement à d’autres, je n’ai pas été victime de gros bugs (genre freeze de la console). Si vous aimez explorer, rencontrer des créatures bizarres (elles aussi générées procéduralement), flâner… No Man’s Sky peut vous faire passer plusieurs heures agréables, mais si vous voulez profitez d’une vrai odyssée spatiale, allez voir ailleurs…

Note3.png

Écrire un commentaire