« Mise à jour PSStore - 31 mai | Page d'accueil | Mise à jour PSStore - 07 juin »



03/06/2016

[Test] Uncharted 4 : a Thief’s End – PS4


Uncharted_4_logo.jpgNathan est enfin arrivé sur PS4. Attendu par beaucoup, Uncharted 4 est disponible depuis quelques semaines pour le plaisir de tous. Mais la conclusion de la série est-elle une réussite ?

L’histoire du jeu est plutôt simple et sans trop de surprise : à la recherche d’un trésor de pirates - avec l’arrivée du frère de Nathan (que le scénariste semble avoir sorti du chapeau, mais qui est heureusement bien intégré) - il nous fait voyager aux 4 coins du mondes afin de découvrir divers décors tous plus enchanteurs les uns que les autres.

Uncharted 4 tire pleinement parti de la PS4 pour nous proposer des graphismes de haut niveau sur console, malgré quelques rares petits défauts (ombres, traversés de décors). Pour autant, cet épisode m’a moins marqué que les précédents, car je n’y ai pas trouvé d’environnement spécifique. Le premier avait la forêt, le second la neige, le troisième le désert. Ici, même si on retrouve également ces environnements et bien d’autres, aucun ne m’a pourtant profondément marqué contrairement aux épisodes de la PS3.

 

Pourtant Uncharted 4 n’a pas à rougir avec son monde bien plus ouvert, qui donne moins l’effet d’être dans un couloir, même si parfois ce n’est pour pas grand-chose. Cela donne quelques fois des environnements où il y a des choses optionnelles afin de trouver des trésors ou découvrir un peu plus le background derrière l’histoire des pirates.

Mais l’exploration n’est pas la seule partie dans le jeu : que serait Uncharted sans gunfight... Toujours aussi présentes et profitant de zones plus grandes, elles sont toujours intéressantes - et ce malgré le peu d’armes nouvelles. L’alternance entre ces phases d’action et celles d’exploration est toujours parfaite même si le rythme global est plus lent.

Des phases d’infiltration sont aussi présentes au début de certaines confrontations, et même si elle sont plus ou moins réussies (surtout à cause de l’IA), elles permettent de varier le style de jeu et de ne pas forcement y aller en tirant toujours dans le tas.

 

Coté exploration, 2 grosses nouveautés : le grappin pour accéder à des zones en traversant des ravins (qui sert aussi à se balancer comme les cordes le permettaient déjà, mais aussi à éliminer des ennemis en un coup) et des glissages sur des pierres ou la boue. Si elles sont réussies et agréables, elles apparaissent un peu à outrance ce qui a malheureusement pour effet de lasser.

Des phases en voiture et en bateau sont également présentes et bien qu’un peu lentes (à part les poursuites, l’exploration avec ces véhicules casse le rythme du jeu), il n’y a pas grand-chose à leur reprocher.

Un peu moins de 20 heures sont nécessaires pour finir le jeu en explorant bien pour ramasser un maximum de trésors, mais aussi obtenir les entrées dans le journal (lettres, croquis…) et les conversations optionnelles (style The Last of US). En allant un peu plus "tout droit" environ 12 heures sont suffisantes.

 

Coté son, les musiques sont toujours parfaites et collent parfaitement au jeu et aux différentes phases. Le doublage en français est tout simplement parfait (avec les doubleurs habituels), mais il est aussi possible de profiter du doublage en anglais pour les puristes.

Même si Unchated 4 a quelques défauts (peu de grosses nouveautés, rythmes lents, combat contre le boss…), il fait partie des jeux à avoir absolument dans sa collection. Et si par malheur vous n’avez jamais touché à un jeu de la série, il n’est jamais trop tard.

Note5.png

Écrire un commentaire