« [Concours] 2 jeux Soldner-X 2: Final Prototype sur PSVita et PS3 à gagner | Page d'accueil | [Test] Medieval Defenders – PSVita »



20/03/2015

[Test] Giana Sisters Twisted Dreams Director’s Cut - PS4


Giana_Sisters_Twisted_Dreams_Director_s_Cut_logo.jpgDéveloppé par Black Forest Games (dont je reparlerais bientôt) et déjà sorti sur PS3 (et autres plateformes) il y a quelque temps, Giana Sisters Twisted Dreams revient sur PS4 dans un version plus complète avec un monde supplémentaire (qui était disponible sur PC) pour 15€. 

Giana Sisters Twisted Dreams est un jeu de plateforme dont la particularité vient des 2 héroïnes que l’on peut jouer en passant de l’une à l’autre d’un simple appui sur une gâchette. Dans ce cas, le monde change complètement et chaque objet se morphe en un autre sachant que chaque sœur a son ambiance qui lui est propre. 

Sombre et effrayant pour l’une, accompagné d’une musique rock, coloré et joyeux pour l’autre avec une musique douce, le changement de graphisme et de musique est l’un des points forts du jeu. Surtout que cela n’est pas purement esthétique mais est au cœur du gameplay. 

Giana_Sisters_Twisted_Dreams_Director_s_Cut_1080703184.jpg Giana_Sisters_Twisted_Dreams_Director_s_Cut_1080703185.jpg

Changer de personnages permet de débloquer des portes, de faire apparaître/disparaître des plateformes, de rendre certains objets accessibles (comme des trampolines), d’actionner des plateformes qui se déplacent…, mais aussi de récupérer des gemmes correspondantes à chaque sœur. Ces gemmes sont justes présentes pour les scores et avoir 100% à chaque niveau. 

Les sœurs sont aussi chacune dotée d’un pouvoir. L’une peut planer et l’autre peut rusher dans toutes les directions (et rebondir sur certaines surface). Ces 2 pouvoirs sont placés sur 2 boutons différents et l’on bascule de sœur si on utilise le pouvoir de l’autre, ce qui rend le jeu très dynamique. Et il faut bien être attentif et réactif dans le jeu, car il y a un grand nombre de piège et de passage délicat, sans compter des boss qui demande plusieurs essais, rendent le jeu difficile (on meurt souvent, sans autre conséquence que de recommencer au checkpoint précèdent) mais heureusement pas frustrant.

Giana_Sisters_Twisted_Dreams_Director_s_Cut_1080703183.jpg Giana_Sisters_Twisted_Dreams_Director_s_Cut_1080703181.jpg

Même si le level design comporte un chemin principal, il y a plein de petits chemins annexes qui donnent accès à des gemmes, mais aussi à des artworks visibles dans le menu, ce qui demande de bien explorer les niveaux et de les refaire si on veut tout obtenir. Le jeu comporte 4 mondes dont le dernier est un nouveau qui n’était pas sur PS3 (et qui n’a pas de trophée liée…) pour environ 30 niveaux. Plusieurs modes de jeu dont certains très durs (mode facile, difficile, une seule vie, chronométré…) sont disponibles, de quoi passer des heures de jeu si on veut le finir à 100%.

Il est juste dommage que le remote-play avec la PSVita n’est pas été bien travaillé, car le changement des sœurs (à part en utilisant leur pouvoir) se fait avec les gâchettes L2 ou R2, et donc sur Vita avec le pavé tactile arrière, ce qui n’est pas des plus pratique. Il aurait été bien de pouvoir utiliser L1 et R1 (qui en plus ne servent pas) pour cela (mais la mise à jour 2.5 de la PS4 devrait pouvoir régler ce problème avec le remapping des boutons). 

Giana_Sisters_Twisted_Dreams_Director_s_Cut_1080703182.jpg Giana_Sisters_Twisted_Dreams_Director_s_Cut_1080703186.jpg

Au final, Giana Sisters Twisted Dreams sur PS4 est toujours un très bon jeu, bien que fort exigeant pour le finir à 100% (rien que pour avoir toutes les étoiles des niveaux, je ne parle même pas des autres modes de jeu). De quoi passer de nombreuses heures pour les fans de plateforme.

Note4.png

Les commentaires sont fermés.