« [Test] Kick & Fennick – PSVita | Page d'accueil | [Concours/Résultat] 2 jeux Ironclad Tactics sur PS4 à gagner »



09/02/2015

[Test] DriveClub – PS4


Driveclub_logo.jpgAvec un retard d’un an, puis pas mal de problèmes de réseau à sa sortie, DriveClub sur PS4, développé par Evolution Studios (la série des MotorStorm), est enfin arrivé chez moi.

Plus de 50 voitures (plus quelques gratuites en DLC) réparties en 5 catégories sont là pour être pilotées dans les 5 différents lieux comportant chacun 11 circuits (des boucles ou des spéciales). De quoi varier les plaisirs sans avoir à refaire les mêmes circuits en boucle que ce soit en solo ou en multi en ligne. 

Le mode solo est un succession de courses (et de petit tournoi de 2-3 courses) où il faut remplir 2-3 objectifs par course (finir dans le top 3, dépasser telle vitesse, faire un tour en moins de x secondes…) pour gagner des étoiles (225 au total) et débloquer les épreuves suivantes. La difficulté est évidement progressive et on a au fur et à mesure accès à de meilleurs voitures. Les épreuves sont de différents types : Courses, Contre le montre et Drift.

DC_E3_01_1402392315.jpg DC_Screen_06_1402418575.jpg

Les voitures se débloquent avec de l’expérience que l’on peut gagner de différentes façons (gagner des étoiles, faire des drifts, dépassements…). On peut aussi en perdre un peu en course (ou plutôt en gagner moins) avec une mauvaise conduite (percuter un adversaire, hors-pistes…). 

La conduite se situe entre l’arcade et la simulation (il ne faut pas hésiter à utiliser le frein à main dans certains virages). Si la prise en main est immédiate, cela se corse au fil des épreuves avec des voitures plus puissantes et plus dur à maîtriser et surtout des adversaires de plus haut niveau rendant le mode solo difficile vers la fin. 

Un mode multi joueurs est également présent (jusqu’à 12 pilotes) ainsi que des défis que l’on peut créer soi-même et envoyer à des amis.

DC_Screen_40_1402418581.jpg DC_E3_02_1402392325.jpg

Les clubs qui semblent être au centre du jeu n’ont finalement qu’un intérêt limité. Il y a bien des défis de club, des voitures qui se débloquent avec l’expérience du club, mais au final rien qui oblige le joueur à intégrer un club pour le faire vivre. Dommage pour un jeu qui a beaucoup communiquer dessus.

Un des points forts du jeu sont les graphismes, chaque environnement est réussi avec beaucoup de détail. Les lumières (dont le soleil qui se couche et nous aveugle un peu) sont impressionnantes. A cela s’ajoute la météo qui montre que DriveClub en a sous le capot (même si faire une course de nuit sous un orage pluvieux est presque impossible…). 

DC_E3_08_1402392361.jpg DC_E3_10_1402392365.jpg

Au final, même si le jeu a pris son temps pour arriver sur PS4 (on attend toujours le version PS+…), DriveClub est plutôt réussi. Il a évidemment des défauts (utilité des clubs) et certains auraient aimé une conduite moins arcade, mais il y a du contenu pour se faire plaisir (et déjà pas mal de DLC…).

Note3.png

Les commentaires sont fermés.