« Mise à jour PSStore - 12 Février | Page d'accueil | [Concours] 1 jeu Surge Deluxe (PS Vita) à gagner »



13/02/2014

[Test] TxK – PSVita


TxK.pngDerrière ce drôle de nom qu’est TxK se cache un jeu de shoot’em up, disponible sur PS Vita au téléchargement pour 7€, dans le plus pur style arcade et basé sur un ancien jeu du même développeur Llamasoft nommé Tempest 2000 (T2K).

Au cours des 100 niveaux du jeu, il va falloir détruire les ennemis venant vers nous et qui essaient de nous tirer dessus et de nous capturer une fois arrivés au même niveau que nous. On se déplace avec le joystick et le bouton X permet de tirer pour se débarrasser des ennemis et une fois tous détruits, on passe au niveau suivant. Si par malheur on se fait attraper par un ennemi, on a la possibilité, une seule fois par niveau, d’utiliser une bombe qui va nettoyer tout le niveau.

2014-02-10-212803.jpg 2014-02-11-070554.jpg

Pour nous aider dans notre tâche, des bonus apparaissent et ont différents effets. Au début, ils donnent des points (il y a un classement en ligne) mais, en en récupérant plus, d’autres effets bonus s’activent. Le premier est le saut qui permet de sauter au-dessus des ennemis qui arrivent au même niveau que nous et de les tuer sans qu’ils ne nous capturent. L’autre est une IA qui vient nous prêter main forte pour tuer les ennemis et même, dans certains cas, de nous sauver quand on se fait attraper. Pour finir il y a la possibilité de gagner des vies.

Il y a encore des petites choses, comme les bonus Warp Triangle qui, lorsque l'on en récupère 4, donnent accès à un niveau bonus pour faire grossir son score sans craindre de perdre de vie, ou encore l’écran de chargement entre les niveaux qui est jouable grâce au gyroscope de la Vita et qui demande de faire passer une étincèle dans des anneaux en inclinant la console pour gagner encore quelque points.

2014-02-10-220107.jpg 2014-02-10-212525.jpg

Mais ce qui frappe surtout avec TxK, ce sont ses graphismes tous en vectoriel (pas de sprite, pas de polygone 3D, tout est fait de lignes tracées) et avec toutes les couleurs et particules, cela rend au final très bien et donne un style parfaitement atypique mais surtout réussi au jeu (je vous recommande d’ailleurs grandement l’article, en anglais, du développeur sur la genèse du jeu dont une bonne partie parle du vectoriel).

Parmi les 100 niveaux, certains sont "linéaires" (forme de vague, de la lettre V ou L…) et d’autres sont connectés (rond, carré, ovale…). Si les premiers sont plutôt simples à appréhender, les seconds provoquent régulièrement une perte des repères, où l'on se déplace difficilement du bon côté selon que l’on soit en haut ou en bas de la structure. On s’y fait après quelques parties, même si l’on fera toujours quelques erreurs.

2014-02-10-212946.jpg 2014-02-11-071012.jpg

Que ce soit dans les niveaux "linéaires" ou connectés, bouger dans tous les sens ou tourner en rond en tirant n’est pas suffisant : il faudra faire preuve de précision, surtout dans les niveaux plus avancés. En mode de jeu classique, s'il est possible de repartir de zéro après un game over, on peut également recommencer à partir de n’importe quel niveau que l’on a déjà fini avec le nombre de vie que l'on avait quand on y a accéder précédemment. Heureusement, car le jeu se corse rapidement si l’on est pas un pro du genre. Pour eux, un mode survie est présent : il faut aller le plus loin possible de zéro sans pouvoir regagner de vie supplémentaire.

TxK est un très bon shoot’em up doté d’un gameplay solide. Il demande une bonne prise en main et s’avère très joli avec ses graphismes vectoriels . Une belle réussite à essayer absolument malgré un prix un peu élevé par rapport à d'autre jeux PSN.

Note4.png

Les commentaires sont fermés.