« C’est arrivé cette semaine – S51 | Page d'accueil | Coque de protection Smartphone – Concours »



24/12/2012

Little Big Planet Karting – PS3


LittleBigPlanet_karting_logo.jpgSackboy est de retour sur PS3, mais comme il a mal à ses petits pieds en laine à force de courir et de sauter dans tous les sens, il a décidé de s’offrir un karting pour se déplacer plus vite dans son nouveau jeu Little Big Planet Karting.

Mais le karting n’a pas que des avantages, car Sackboy se retrouve vite mêlé à une histoire pour sauver Patchwork Monde des vilains Stockeurs. Une histoire assez anecdotique et pas forcement passionnante ni logique (sauvé le monde grâce à un karting !!!), mais Sackboy se doit de sauver le monde quelque en soit la raison!

C’est donc à bord de son karting entièrement personnalisable (on peut même avoir des karts volants) que Sackboy, que l’on peut toujours habiller à sa guise comme dans les précédents jeux de la licence, doit réussir différentes épreuves pour atteindre son but.

Sackboy, plus habitué à courir qu’à conduire, n’a pas de mal à prendre en main son engin. Accélérer, ralentir, sauter/déraper, utiliser ses armes, des commandes très classiques qu’il a déjà aperçu chez des planètes voisines où les plombiers sont rois. Il y a bien quelques suppléments comme utiliser son grappin (pour passer des précipices, attraper armes ou prendre des raccourcis) ou lancer ses armes en arrière pour s’en servir de boucliers.

littlebigplanet-karting-playstation-3-ps3-1332429171-007.jpg littlebigplanet-karting-playstation-3-ps3-1332429171-009.jpg

Rien de bien compliqué, surtout que tout lui est bien expliqué au début de son aventure. Et durant celle-ci, Sackboy toujours pris de collectionnite aïgue peut trouver disséminer dans les niveaux des bulles récompenses (comme celles des titres précédents) qu’il pourra utiliser pour personnaliser son kart et s’habiller différemment.

Les armes à sa disposition ne sont pas toujours facilement identifiables (surtout au début), mais surtout très (trop) classiques dans leur fonctionnement (pas forcement dans leur forme sur la piste). Pire, elles font que l’on retrouve les mêmes tares que dans d’autres jeux de kart, Sackboy a beau faire une course parfaite, une arme peut tout bouleverser au dernier moment, et inversement. Les armes sont parfois trop efficaces par rapport à la conduite de Sackboy.

Bien qu’il ne soit pas habitué au karting, Sackboy ne se sent pas pour autant dépayser, car il retrouve tous les environnements qu’il connaît déjà et qui reste toujours dans l’esprit de Little Big Planet qui plaît à Sackboy, mais qui ne plaît pas forcement à tous.

C’est durant environ 70 épreuves en solo (dont plus de la moitié sont optionnelles pour finir le jeu) que Sackboy se bat contre les Stockeurs lors de courses classiques, de contre la montre, d’arène… Ce n’est donc pas en 5 minutes que Sackboy va sauver le monde, et même si il ne fait que les épreuves obligatoires, il lui faut tout de même quelques heures (en cherchant à finir premier).

littlebigplanet-karting-playstation-3-ps3-1352384014-061.jpg littlebigplanet-karting-playstation-3-ps3-1352384014-072.jpg

Après avoir sauvé le monde, mais aussi pour faire des pauses durant sa tâche, Sackboy peut inviter des amis à des épreuves en multi (en ligne avec un Pass on-line, ou à 4 en écran splitté) pour se détendre. N’importe laquelle des épreuves du solo déjà débloquées peut être utilisée, mais aussi toutes les courses créées par d’autres joueurs.

Car oui, esprit Little Big Planet oblige, Sackboy peut créer ses propres courses (de n’importe quel type) et les partager au reste des habitants de Patchwork Monde. Ce qui fait des milliers de courses disponibles même si elles ne méritent pas toutes que Sackboy s’y aventure.

Sackboy s’est aventuré vers un monde nouveau, mais malheureusement trop proche de ce que d’autres font déjà depuis longtemps. Pas assez de nouveautés, les mêmes défauts que la concurrence. Heureusement la possibilité de créer des circuits et une aventure à prix réduit sauvent Sackboy de l’accident de route, même si je conseillerais plutôt d’aller voir du coté du hérisson bleu qui apporte plus de choses.

Les commentaires sont fermés.