« L’abécédaire des jeux vidéo – B... | Page d'accueil | Paris Games Week 2012 »



31/10/2012

New Little King’s Story – PS Vita


new-little-kings-story-01-600x328.jpgNew Little King’s Story, sorti fin Septembre, est un remake de la version Wii de Little King’s Story. Et oui, malgré le "New", ce n’est pas une suite mais une adaptation (avec quelques changements coté histoire d’après ce que j’ai lu – je n’ai pas joué à la version Wii). Passé inaperçu sur Wii, il n’a pas vraiment eu de communication pour la version PS Vita alors que ce n’est pas un mauvais jeu, au contraire.

Dans New Little King’s Story, on est le roi Korobo qui dès le début, suite à une attaque des monstres, perd son château et se voit contraint de prendre la fuite dans un coin reculé du monde avec quelques fidèles. Mais en plus de perdre son château, 7 princesses présentes au moment de l’attaque ont été capturées et placées inconscientes dans des piliers magiques répartis dans le royaume. Le but du jeu est donc de sauver les princesses, mais aussi de reconstruire le royaume en conquérant différents territoires, c’est-à-dire en battant les rois respectifs (des monstres), pour y construire divers bâtiments, comme des simples maisons ou des lieux de travail.

new-little-king-s-story-playstation-vita-1351004351-066.jpg new-little-king-s-story-playstation-vita-1351004351-070.jpg

Mais pourquoi construire des lieux de travail, alors que le but est d’aller botter les fesses de tous les monstres qui croisent notre route, et bien pour plusieurs choses. Notre personnage, le roi Korobo est assez faible, il n’a que 3 points de vie (alors que n’importe quel habitant en à au moins 5) et à une force d’attaque limité. Bien que l’attaque augmente avec l’expérience, la vie reste à 3 tout au long du jeu. Il faut donc toujours se faire accompagner de villageois dans nos quêtes. Mais le simple villageois ne sait rien faire d’autre que creuser un trou pour trouver des trésors. Il faut donc les spécialiser dans les bâtiments que l’on construit.

Paysans (pour creuser plus vite et des trous spéciaux) et simples soldats (l’indispensable pour les combats) seront les premiers accessibles, mais bien d’autres arrivent plus tard (plus de 20 métiers). Au fil de l’aventure, archers, charpentier, mineur, soldats vétérans… viennent renforcer l’équipe pour accéder à de nouveaux territoires et être plus efficace en combat. Mais le nombre de personnes que l’on peut emmener est limité. 4 au début et jusqu’à 30 à la fin. Il faut donc créer une équipe équilibrée pour pouvoir aussi bien combattre ou progresser (avec les charpentiers pour construire les ponts et escaliers ou les mineurs pour dégager les rocher de la route par exemple.

new-little-king-s-story-playstation-vita-1339063102-038.jpg new-little-king-s-story-playstation-vita-1342422993-047.jpg

Il est également possible de créer plusieurs groupes un pour le combat contre les boss, un pour l’exploration… Mais je n’ai pas vraiment compris comment marchait la gestion des équipes (à chaque fois je perdais tout le monde et je devais me balader pour les recruter un par un…) alors j’ai pris un équipe équilibrée et cela ne m’a pas posé de problème contre les boss (en difficulté normal).

C’est donc grâce à notre groupe de citoyens (voir larbins) que l’on progresse, car le roi ne sait pas grand-chose d’autre que donner des ordres. Un bouton sert à envoyer les personnes à la tache, que ce soit pour construire ou combattre. Un autre bouton pour les rappeler auprès de nous en cas de danger, et un dernier pour choisir quel type de travailleur/combattant on souhaite envoyer. C’est assez simple, mais tout de même stratégique, car selon l’ennemi on n’utilise pas les mêmes personnes (archer par exemple). Après avoir libéré une princesse, il est possible de la prendre dans son équipe et de bénéficier de son pouvoir (récuperation de la vie, bonus d’attaque…)

Au fur et à mesure du jeu, on récupère de l’argent, des objets et de l’équipement qui servent à améliorer chaque membre du groupe. Malheureusement, on ne peut pas porter un trop grand nombre de ces choses, et il faudra donc faire beaucoup trop d’aller-retour au nouveau château pour déposer tout cela. Heureusement, à partir d’un moment un moyen de transport rapide apparaît (un canon "vache"), ce qui économise du temps même si ils ne sont pas assez nombreux dans certaines zones.

new-little-king-s-story-playstation-vita-1339063102-036.jpg new-little-king-s-story-playstation-vita-1342422993-056.jpg

Si le gameplay est assez classique lors des rencontres de simples créatures ou des boss des quêtes annexes (envoyer bêtement les combattants), lors des combats contre les boss de l’histoire principale, il y a souvent des spécificités appréciables. Une sorte de flipper où l’on envoi nos troupes foncer dans la balle, combat sur un "100 mètres" en ligne droite où l’on se fait attaquer sur le coté… de quoi rompre avec la monotonie des nombreux combats classique.

Coté graphisme, le jeu n’a rien d’exceptionnel. Des textures faiblardes (peut-être du au jeu Wii d’origine), un design des personnages moyens (en 3D, car lors des discussions, les personnages en 2D sont très jolis). Pire, le jeu souffre de ralentissement assez important, surtout quand on commence à avoir une vingtaine de personnes qui nous accompagne. Point appréciable, les équipements que l’on affecte aux personnages se voient à l’écran, ce qui permet de personnalisé son équipe, surtout quand les équipements sont aussi loufoque que des tutus ou des costume d’animaux…

New-Little-Kings-Story_s2.jpg New-Little-Kings-Story_s1.jpg

Avec une duré de vie assez impressionnante, j’ai mis 19 heures pour finir le jeu en laissant pas mal de quêtes annexes de coté, plus des encyclopédies à remplir (lieux, monstres, record…) et 9 fins alternatives (combats contre le boss final avec un princesse différentes), New Little King’s Story est un jeu qui m’a accrocher à ma PS Vita alors que je n’en avais pas entendu parler avant. Une très bonne surprise pour la Vita, et pour ceux qui râle du manque de jeu (que je ne ressens pas) sur celle-ci.

Les commentaires sont fermés.