« Mise à jour PS+ d’Octobre | Page d'accueil | C’est arrivé cette semaine – S40 »



05/10/2012

LittleBigPlanet – PSVita


logo2j.jpgLa maintenant célèbre franchise de Média Molécule est arrivée sur la PS Vita depuis le 19 Septembre dernier, mais avec le studio Tarsier Studio au commande. Et comme on pouvait l’espérer, le jeu n’est pas moins une réussite.

Toujours aux commandes du fameux Sackboy, l’histoire à travers sa quarantaine de niveaux nous fait parcourir Carnavalia afin de la sauver du marionnettiste et de ses sbires, les "toutvide". Heureusement Sackboy fera la connaissance de compagnons de route qui l’aideront dans sa tâche. Une histoire simple mais pas non plus déplaisante.

Pour ceux connaissant la série, la prise en main est immédiate car on retrouve exactement la même façon de jouer avec les 3 niveaux de profondeur et la même physique (un peu flottante) de notre Sackboy dans les phases de plateforme. On retrouve également des accessoires connus mais aussi de nouveaux. Le grappin permet d’activer des interrupteurs mais surtout de passer par-dessus des sols mortels, les gants nous donne la possibilité d’attraper des choses lourdes ou dangereuses pour les lancer plus loin, le lance-missile permet lui de tirer des missiles là où on pointe le doigt à l’écran ou mieux de suivre la trajectoire que l’on trace grâce au tactile…

lbpv-e3-2012-01.jpg lbpv-e3-2012-10.jpg

Et en parlant du tactile, LittleBigPlanet n’y échappe évidement pas. En plus du lance-missile, il est possible de pousser (en profondeur) des blocs, d’en déplacer ou faire pivoter d’autres, tout cela pour se frayer un chemin. Le pavé tactile est aussi de la partie, comme pour l’écran tactile, il permet de pousser des blocs, mais vers nous pour créer de nouvelles plateformes. C’est efficace mais pas totalement inédit dans la série car il était possible de faire la même chose sur PS3 grâce au PS Move mais il fallait être 2, là on est évidement seul.

Seul, oui, mais pour quelques heures seulement. L’histoire (qui ne se joue pas qu’en solo comme d’habitude) se finit en environ 5 heures (sans chercher à obtenir toutes les récompenses). Après cela place au multijoueurs (jusqu’à 4) sur les niveaux histoire, mais aussi et surtout sur les niveaux de la communauté. Comme les précédents jeux, un éditeur (tactile, mais que je l'ai très peu utilisé pour le moment) permet à tous de créer ses propres niveaux. Et si on n'y trouvera pas forcement que des perles, il y a de quoi faire pendant de longues heures.

lbpv-e3-2012-08.jpg lbpvita_e32011_create_01.png

A coté du mode histoire et niveaux de la communauté, se trouve une salle d’arcade qui permet de jouer à des jeux que l’on pourrait retrouver sur téléphone portable, créés avec le moteur/éditeur du jeu. 5 jeux de différents types (composés de 10 à 20 niveaux chacuns), tous à la jouabilité tactile (avant ou arrière) qui apporte un peu de changement au jeu de plateforme classique.

Enfin, au niveau de la technique, les graphismes sont similaires à ceux sur PS3, fins et colorés sans aucun ralentissement et avec des temps de chargement tout à fait corrects. Un vrai plaisir… La bande sonore est agréable et les voix des personnages (pendant les cinématiques faites avec le moteur du jeu) sont intégralement en français.

lbpv-e3-2012-09.jpg lbpv-e3-2012-03.jpg

Au final, on se retrouve avec un LittleBigPlanet qui s’enrichit des possibilités de la PS Vita tout en gardant ses qualités premières. Bref un jeu indispensable, surtout si vous n’avez pas encore côtoyé Sackboy dans une de ses aventures sur PS3.

Les commentaires sont fermés.