« Paris Games Week 2011 | Page d'accueil | Test divers jeux 3D (Partie 1) - PS3 »



28/10/2011

ICO - PS3 (Classics HD)


ico.gifN’ayant jamais joué ni à ICO ni a Shadow of the Colossus sur PS2, je me suis empressé d’acheter le remix HD sorti sur PS3 il y a peu grâce au bon d’achat Micromania que mes anciens collègues m’ont offert quand j’ai changé de travail (il était temps que je l’utilise).

ICO, jeune garçon né avec des cornes, est enfermé dans un caisson au fond d’une immense forteresse par des villageois. Peu après son arrivée, il parvient à sortir de son caisson puis rencontre Yorda une entité féminine avec qui il va coopérer pour sortir de la forteresse malgré les embuches qui les attendent.

On se retrouve donc au début du jeu au sein d’une immense pièce de la forteresse livré à nous même. Et je ne parle pas que du personnage, car nous aussi joueur nous nous retrouvons seul sans aucune indication de ce que l’on doit faire. Seuls quelques mouvements de caméra en entrant dans certaines pièces nous donnent des indications sur la sortie, ou plutôt la prochaine étape. Cela renforce le sentiment d’enfermement et d’abandon du jeu.

Après avoir libéré Yorda, les deux personnages ne se quitteront plus (ou presque). En effet coopération entre les deux est primordiale. Yorda peut ouvrir des portes que ICO ne peut pas, mais elle est vulnérable au attaque des créatures de fumée qui veulent s’emparer d’elle et ICO devra la protéger. Yorda n’est pas aussi débrouillarde que ICO, il faudra donc gripper et activer des mécanismes pour qu’elle puisse vous suivre.

Le lien entre les deux personnages a été poussé au point qu’il faut lui tenir la main pour l’amener où l’on désire ou la sauver de justesse quand les créatures sont sur le point de la faire disparaître dans le sol. D’ailleurs je vous conseille de laisser l’option par défaut concernant la façon de tenir la main à Yorda, cela vous oblige à garder le bouton R1 appuyé pour tenir Yorda et renforcera l’immersion au passage.

Il ne faudra pas laisser Yorda seule trop longtemps (surtout dans une autre pièce) car les créatures se feront une joie de l’attaquer en votre absence. De plus la compagnie de Yorda est indispensable pour sauvegarder, car même si vous trouvez seul un point de sauvegarde (représenté par des bancs) vous ne pourrez pas enregistrer votre partie, il faut en effet s’asseoir à deux sur les bancs pour sauvegarder.

Pour sortir de la forteresse, il faudra ouvrir deux portes (que l’on voit se fermer en arrivant à la sortie une première fois) garce à des mécanismes se trouvant dans des ailes à l’opposé l’une de l’autre. Passer de la pièce du début à la sortie en passant par les ailes vous fera passer plusieurs fois dans des endroits centraux de la forteresse qui évolueront pour ouvrir de nouveaux passages. Même chose dans un peu près tous les endroits du jeu, on passe et repasse à certains endroits sans jamais avoir l’impression de tourné en rond, car on ouvre de nouveau passage/raccourci pour aller plus loin. Le level design de la forteresse est simplement génial !!!

Les graphismes HD sont correct, mais restent forcement angulaire (comme tout les portages HD), Les textures sont également un peu juste pour du HD, mais au final le jeu s’en sort bien surtout que la magie du jeu ne réside pas uniquement dans sa beauté, mais dans son entièreté.

Le son est correct mais reste très discret, en effet il y a très peu de voix et quasiment aucune musique, ce qui rend l’atmosphère du jeu encore plus intéressante voir oppressante.

Le plus gros défaut du jeu est sans doute sa durée de vie. L’aventure est trop courte, moins de 6h sans connaître le jeu, même si pour le trophée "Finir le jeu sans mourir" j’ai relancé la partie à certain moment donc au final j’ai mis plus de temps que 6h.

Le jeu contient évidement un trophée platine, mais pour l’obtenir il faudra finir le jeu au moins 2 fois et le connaître par cœur car les trophées "Finir le jeu en moins de 4 heures" (Largement faisable une fois le jeu fini une fois) mais surtout "Finir le jeu en moins de 2 heures" (A mon avis aucune erreur ne doit être commise pour celui là) donneront surement du fil à retordre à pas mal de joueur (dont moi).

Au final, le jeu est très bon, culte pour certain. De mon coté je n’ai pas (ou plutôt peu) ressenti cette grande émotion que certains décrivent après avoir joué au jeu. Le manque d’histoire et de background fait que je n’ai surement pas réussi a m’attaché autant que d’autres aux deux protagonistes. Il n’en reste que j’ai vraiment apprécié le jeu et que je le conseil à tout ceux qui ne l’on jamais tâté (et aussi au autres) surtout à 40€ pour 2 superbes jeux.

Concernant Shadow of the Colossus, je l’ai commencé après avoir fini ICO, mais je n’en suis qu’au 3ème colosse sur les 16, donc je publierais un autre article pour parler plus du jeu quand je l’aurais fini (si Uncharted 3 n’arrive pas entre temps…). Mais bien qu’il soit très différent d’ICO, le premier aperçu est positif…

J’ai également acheté (juste après avoir fini ICO) une télé 3D, je ferais part de mes impressions sur la 3D de ICO dans un article où je testerais en 3D les jeux que j’ai déjà en ma possession…

ico2.jpg

ICO-3.png

ICO-4.jpg

ico_001b.jpg

wallpaper-ico-officiel-01.jpg

wallpaper-ico-officiel-02.jpg

Commentaires

Ah ! Ico ! Un jeu inoubliable. J'ai joué 2 fois à la version PS2 et je me suis procuré la version PS3 à sa sortie. Dommage qu'il n'y ait pas plus de jeux dans ce style sur le marché.

Écrit par : Gameholic | 03/11/2011

Répondre à ce commentaire
-----------------------------------------------------------------------------

Les commentaires sont fermés.